Le PEL toujours populaire

Site des lunettes connectées

Le Plan épargne logement est un compte epargne qui a collecté en 2015 plus de 3,5 milliards d'euros. Il est actuellement le leader de la catégorie des produits d’épargne réglementés, sachant toutefois que son taux de rémunération a baissé en début 2016 pour passer de 2 à 1,5%.

Les contraintes du PEL

Bien que ce taux reste plus attrayant que celui du livret A, le Plan épargne logement n'est toutefois pas dénué de contraintes. Comme la plupart des placements réglementés, le PEL est conditionné par l'ouverture d'un compte bancaire qui vous permettra ensuite de pouvoir placer votre argent à l’intérieur de celui-ci. La plupart des livrets réglementés ont d'ailleurs connu une baisse à partir du 1er février de l'année dernière et malheureusement le Plan épargne logement n'a pas fait exception. La différence entre le Plan épargne logement et le livret A est que la rémunération de ce dernier est susceptible de pouvoir varier plusieurs fois au cours de l'année, ce qui n'est pas le cas du Plan épargne logement. Pour rappel, les intérêts du PEL sont exonérés d'impôt sur le revenu jusqu'à 12 ans de détention mais ils sont redevables chaque année des prélèvements sociaux à hauteur de 15 à 25%. Au final, le rendement net du Plan épargne logement est donc de 1,27%. Il faut également préciser qu'il est nécessaire de déposer au moins 225€ lors de l'ouverture du PEL et verser au minimum la somme de 540€ par an. Si vous ne versez pas la somme minimale lors de l'ouverture du plan, celui-ci vous sera refusé, et clôturé si jamais vous ne déposez pas 540€ au cours de l'année. Enfin, le plafond du Plan épargne logement est de 61 200€ en dehors des intérêts capitalisés. Il est donc une solution intéressante pour pouvoir financer un projet immobilier, étant donné qu'il peut servir d'apport mais aussi permettre de profiter de taux d'intérêt plus attractifs.