Hausse généralisée des prix de l’immobilier

En comparaison de l'année dernière, les enquêtes menées démontrent que les agglomérations qui comportent plus de 150 000 habitants sont désormais 80% à avoir enregistré une hausse de prix de l'immobilier. C'est notamment dans l'ancien que cette hausse est la plus importante. Alors qu'elle ne touchait jadis que certaines villes ou certaines zones géographiques, on constate que ce mouvement de hausse des prix se généralise sur de plus en plus de régions. Aussi, il faut ajouter que plus de 65% des communes de plus de 100 000 habitants ont également enregistré une progression de leur prix sur un an.

Des disparités importantes

On constate parfois des hausses spectaculaires qui peuvent se faire en l'espace d'un mois, comme certaines villes qui peuvent prendre plus de 80% de leur valeur en l'espace d'un mois. Globalement, on constate donc que cette progression des prix se diffuse désormais sur l'ensemble du territoire, même s'il subsiste toujours certaines disparités importantes entre les villes ou les régions. Par exemple, il y a toujours des villes où les prix baissent, c'est notamment le cas de Nice ou de Grenoble mais aussi de Tours qui ont vu leur prix baisser jusqu'à 4% depuis le début de l'année. Il faudra attendre encore plusieurs mois pour savoir si cette baisse va s'étendre, mais force est de constater que les disparités subsistent entre certaines villes. Si vous êtes à la recherche d'un emprunt maison, sachez qu’une similation pret immobilier pourra vous permettre d'obtenir le meilleur taux immobilier sur internet, à condition de savoir vous servir de ce type d'outil.